Restons connectés

©NuiCoaching2021

Vous avez dit Coach de développement personnel ?

Contexte actuel : comment maintenir nos liens sociaux?

30/11/2020

Contexte actuel : comment maintenir nos liens sociaux?

Dans un contexte sanitaire actuel, le maintien des liens sociaux est mis à rude épreuve. 

 

Rester en contact avec notre entourage, favoriser la mise en relation avec les autres, être en communication régulière avec son environnement… Que d’actions qui semblent aujourd’hui, devoir être laissées de côté du fait du contexte sanitaire. 

 

Mais comment éviter l’isolement social et le sentiment de solitude au quotidien ?

 

Exemple : au sein des structures accueillants de façon résidentielle les personnes âgées (EHPAD), les visites ont dû être suspendues pour la sécurité sanitaire des résidants. Mais quels impacts au quotidien ?

 

Qu’est-ce que le lien social ?

 

Pour appréhender au mieux la notion de lien social ainsi que son importance dans notre vie quotidienne, il est primordial de comprendre comment cela fonctionne.

 

D’après Émile DURKHEIM, le sociologue français vu comme le précurseur de la sociologie moderne, « le lien social est l’ensemble des liens culturels, sociaux et économiques qui relient les individus dans leur vie quotidienne » . Serge PAUGAM s’inscrit dans la continuité des recherches et des réflexions de son confrère, et évoque le lien social sous quatre formes : le lien de filiation (famille), le lien de participation élective (couple, réseaux d’amis), le lien de participation organique (travail) et le lien de citoyenneté (société) . 
Chacun de ces liens représente la construction identitaire d’une personne au cours de son existence afin de maintenir du lien dans son quotidien (que ce soit avec sa famille, au sein d’un groupe d’appartenance, dans son milieu professionnel et dans la société).

Actuellement, la majorité de ces liens sont mis à rudes épreuves : impossibilité d’être en contact avec sa famille et son entourage, un cadre environnemental de travail transformé principalement en méthode de télétravail. 

 

Georges SIMMEL, philosophe et sociologue allemand, précurseur de la sociologie interactionniste, est le premier à évoquer l’importance des interactions dans la construction du lien social .

 

Finalement, à quoi sert le lien social ?

 

 

Quels impacts pour nous ?

 

En 2020, en France, nous avons pu être soumis à un cadre restrictif d’échanges et de rencontres dans le cadre du confinement. Des enfants ne pouvant plus se rendre à l’école et donc ne plus être en relation avec leurs camarades au quotidien. 

Dans le cadre de la psychologie du développement, l’école est un réel outil d’évolution identitaire : prise de confiance en soi, développement des compétences d’interactions avec les autres (adultes et enfants), apprentissage de la langue et bien d’autres encore. Il en est de même chez l’adulte et son cadre environnemental (professionnel et personnel), qui se construit et évolue sans cesse au cours de sa vie. Les besoins primaires, démontré dans le cadre de la Pyramide de Maslow, identifie le besoin d’appartenance en troisième position pour acquérir un épanouissement personnel.

 

 

Nous pourrions donc envisager que cette impossibilité d’être en contact avec les autres pourraient nous impacter au sein de notre développement. 

 

Et pourtant, l’être humain, l’individu en tant que tel est remplit de ressources et de compétences qu’il adapte en fonction de son environnement. Un certain nombre d’initiative ont pu être observé afin de pallier le manque d’interaction rencontrées lors de cette année.

 

 

Quelques idées pour maintenir le lien… 

 

Réaliser des visio-conférence, des échanges épistolaires, des apéritifs en webcam, faire des jeux partagés en ligne avec ses proches, passer des appels téléphoniques plus régulièrement pour maintenir les interactions… 

 

Que ce soit dans le milieu professionnel ou la sphère privée, il nous a fallu nous adapter pour continuer d’interagir. La technologie nous permet aujourd’hui, d’être en contact régulier avec notre entourage et elle s’est révélée être un vrai outil de communication. Elle n’est pas la seule ; nous avons pu observer un retour des échanges épistolaires entre membres d’une même famille, avec ses amis, et même des inconnus. 

 

L’objectif, reste finalement, de maintenir une forme de partage avec les autres. Un partage de ses connaissances, de ses compétences et de ce que la personne vit au quotidien. 


L’une des choses les plus importantes à retenir de cette expérience, c’est d’avoir pu observer à quel point l’être humain sait s’adapter à un contexte pas toujours simple à supporter. 

 

Même si, le lien social est primordial dans notre construction identitaire, il semblerait, que durant cette période particulière, les personnes ont même réussi à prendre du temps pour soi.. 

 

 

Clémence Désiré, Coach de développement personnel

www.nuicoaching.fr 

 

 

 

Sources

DURKHEIM, E. De la division du travail. P.U.F. Paris, 1973.

http://ses.ens-lyon.fr/ses/articles/le-lien-social-entretien-avec-serge-paugam-158136 

Georg Simmel, Sociologie et épistémologie, Paris, puf, coll. « Sociologies », 1989.

 

La Psychologie Positive : un état d’esprit plutôt qu’une théorie