Restons connectés

©NuiCoaching2021

Vous avez dit Coach de développement personnel ?

La Psychologie Positive : un état d’esprit plutôt qu’une théorie

23/11/2020

La Psychologie Positive : un état d’esprit plutôt qu’une théorie

Introduction à la Psychologie Positive

Le chercheur en psychologie et professeur Martin SELIGMAN, est l’un des précurseurs de la science de la Psychologie Positive. En effet, en 1996, il réalisa une étude de l’optimisme et des facteurs en jeu dans son développement. En 1998, c’est la création officielle de cette discipline. 

L’objectif de celle-ci, est d’étudier ce qui rend la vie plus satisfaisante au quotidien. Pour cela, un certain nombre de théories ont dut être testées et appréhendées. Comme toute science, elle se base sur des faits réels, sur des résultats observés au travers d’études réalisées au cours de ces vingt dernières années. 

 

L’analyse des individus ou des groupes qui surmontaient mieux que d’autres les situations adverses a permis, pour les chercheurs, d’appréhender le développement des forces et des ressources que ces mêmes personnes ou groupes utilisaient. 

 

En 2005, Shelly GABLE et Jonathan HAIDT donne une définition à la Psychologie Positive : « l’étude des conditions et des processus qui contribuent à l’épanouissement ou au fonctionnement optimal des individus, des groupes et des institutions ».

 

 

Encore un petit peu de théorie…

 

Comme énoncé précédemment, cette discipline étudie les comportements permettant d’améliorer le bien-être au quotidien qui, toujours selon SELIGMAN s’articule autour de 5 piliers : les émotions positives, l’engagement, les relations humaines, le sens et le but de la vie, les accomplissements. 

 

Le principal objectif est de rendre le quotidien d’une personne plus heureux et plus utile. Pour cela, la clé de la Psychologie Positive est la suivante « qu’est-ce qui va bien chez vous ? ». Il s’agit de comprendre en profondeur les émotions positives, les traits positifs ainsi que l’intuition positive. 

Cette théorie s’applique dans différents domaines de la vie (éducatif, santé, thérapie…) en s’appuyant sur les trois temporalités : 

 - Le passé, qui comprend le bien-être et la satisfaction,

 - Le présent qui comprend le bonheur et le « flow »,

 - Le futur qui comprend l’espoir et l’optimisme.

 

 

 

 

Et sinon, au quotidien, en quoi cela consiste-t-il ?

 

Nous pourrions aborder encore beaucoup d’éléments théoriques permettant d’expliquer la Psychologie Positive. Néanmoins, nous essayons surtout de comprendre qu’elles sont ses bénéfices et quels outils pouvons-nous utiliser pour intégrer cette science dans notre quotidien. 

En pratique, la Psychologie Positive s’applique tant au champs personnel que professionnel, et recense un panel assez large d’outils et d’exercices. Chacun d’entre eux, tend à étudier, analyser, et comprends notre propre fonctionnement, et comment nous pourrions le faire évoluer afin d’être plus à même d’être dans une dynamique positive au quotidien. 

 

Par exemple, ils vous permettent d’identifier quelles sont vos forces de caractère, et ainsi de pouvoir influer sur les cinq piliers que nous avons énoncés précédemment. D’après Martin SELIGMAN et Christopher PETERSON, il existerait 24 forces de caractères et elles représenteraient un des facteurs principaux de notre épanouissement. 

L’objectif étant de mener une vie qui nous plait et nous apporte pleinement satisfaction, bonheur et épanouissement. 

 

Différents outils peuvent être utilisés dans cet objectif tel que : la roue de la vie, la liste des envies, le cahier de gratitude, et pleins d’autres encore.

Lorsqu’une personne souhaite être accompagnée dans le cadre d’un espace thérapeutique, la Psychologie Positive est un outil phare. Relever ses réussites, appréhender avec elle ce qu’elle identifierait d’échec, l’accompagner dans cette évolution de prise de conscience…

 

Ce mélange de théorie et de pratique se basant sur l’individualité de chaque personne apporte une nouvelle façon de penser la vie quotidienne. Elle permet d’appréhender différemment chaque évènement qui se réalise, de la manière dont nous souhaitons qu’elle nous impacte. Il ne s’agit en aucun cas de laisser de côté les émotions désagréables mais de les identifier, les analyser, les accepter et les utiliser à bon escient. 

 

C’est en ça que la Psychologie Positive est un véritable outil, mais pas que… 

 

 

Clémence Désiré, Coach de développement personnel 

www.nuicoaching.fr

 

 

Contexte actuel : comment maintenir nos liens sociaux? La colère, une source de création ?